rdv vendredi 13 juillet 8h45 à la DGAS

11 juillet 2007

Bonjour à tous,

Je vous donne donc rdv vendredi 13 juillet à 8h45 au 10 rue des cinq martyrs du lycée buffon (juste en face de la ou nous étions la dernière fois. La réunion commence à 9h00 donc ne soyez vraiement pas en retard pour qu’on puisse faire un récapitulatif de 10 min devant. Si certains de la province lisent ce message et souhaitent venir à la réunion qu’il me fasse signe rapidement en déposant un commentaire sur ce message avec leurs coordonnées.

De plus, nous avons décidé d’organiser une journée entière de mobilisation donc COMME D’HABITUDE SOYEZ NOMBREUX. Prevoyez sandwich…..

 

ALLO ALLO LA PETITION EST EN LIGNE !!!!

9 juillet 2007

N’oubliez pas d’aller signer la petition. Je viens de vérifier ce soir, elle est désormais sur accésible par  sur le site mesopinions .com

rubrique : social

titre : Diplôme d’Etat d’assistant de service social 2007 : les candidats « cobayes » en colère

 

Important, mettez votre prenom au moins sinon ca ne veut pas dire grand chosecar votre signature devient un numero. et aussi mettez des commentaires c’est extremement interressant et enrichissant pour notre requete !

merci à tous de votre soutien

Le collectif des étudiants

 

Pétition en ligne

9 juillet 2007

Pour tous ceux qui l’attendaient , voilà la pétition.

Vous la trouverez et pourrez la signer via le lien suivant : http://petitiondeass2007.fr

 Faites tourner l’information à toutes vos connaissances, proches, terrains de stages…

 

PS : il se peut que pendant quelques jours vous rencontriez des difficultés à la signer par ce lien. Vous pouvez donc essayer par le site mesopinions.com ou la faire suivre quand vous validez votre signature.

RDV mardi 10 juillet 16h à Parmentier

9 juillet 2007

En vue de préparer la prochaine rencontre avec la DGAS, nous nous retrouvons demain, mardi 10 juillet, à 16 heures à l’IRTS Parmentier (métro Goncourt).

 Soyez nombreux !!!!!!!!!!!

COMPTE RENDU RDV 9 JUILLET DGAS

9 juillet 2007

Bonjour à tous,

Ce matin, nous nous sommes comme convenu retrouvés devant la DGAS afin d’être entendu via une délégation par le comité de suivi (qui je le rappelle regroupe un certain nombre de personnes « hauts placés » qui ont élaboré et suivi la réforme depuis sa promulgation).

Nous avons donc pu être reçu à 3 étudiants de différentes écoles par la conseillère technique de la DGAS. Lors de cette discution, nous avons pu lui évoquer toutes les difficultés liées à la formation, aux conditions d’examens, à l’avenir…en somme, tout ce que nous revendiquons depuis le debut de cette mobilisation.

Nous avons pu nous rendre compte d’un autre dysfonctionnement……et oui ca continu !!! Celle ci n’était ni informée des résultats catastrophiques, ni même des conditions de formation, d’examens…. Son étonnement et ses interrogations apparaissaient au fur et à mesure de la discution, nous disant par ailleurs que pour elle, toutes les questions sur la réforme étaient réglées depuis mai 2005 et transmises aux centres de formation!!! (note sur les docs à produire, examens blancs, entrainements…).

Concrètement cet échange nous a permis de l’informer sur les éléments qu’elle semblait ne pas connaitre…

Elle nous a par conséquent proposé un autre rdv pour vendredi 13 à la DGAS afin qu’elle puisse se saisir de la situation et rassembler les éléments dont elle ne dispose pas actuellement. Elle propose de recevoir une dizaine d’étudiant d’écoles et de régions différentes. L’HEURE RESTE ENCORE A PRECISER !!!

Si seulement 10 étudiants vont être reçus, il semble indispensable de se mobiliser devant la DGAS afin de faire acte de présence et de faire valoir nos revendications… Encore trop peu d’étudiants se déplacent lors des mobilisations.. N’allons pas dans leur sens de vouloir étouffer  l’affaire petit à petit…

Afin de s’organiser pour vendredi, nous nous donnons rendez-vous demain, mardi 10 à 16h à l’IRTS Parmentier (Paris métro Goncourt).

LIEU DE RDV 9 juillet !!!! ouf !!!!

8 juillet 2007

Alors, ça valait le coup d’attendre car nous avons desormais le lieu de RDV EXACTE ou se deroulera le comité de suivi !!!!

 La Réunion à lieu à la DGAS à la sous direction de l’animation du territoire et du travail social

ACCES ET BUREAU ET LIEU DE RDV :  

DGAS

7-11, place des cinq Martyrs du lycée Buffon

75696 Paris Cedex 14

NB : 15e arrondissement normalement

J’espère que nous seront nombreux à 8h30 devant ce lieu

HEURE DE RENDEZ VOUS LUNDI 9 JUILLET

7 juillet 2007

Ca y est, l’heure du rendez vous est décidé. N’ayant eu aucune réponse concrète pour qu’une délégation soit reçue et entendue au comité de suivi nous nous retrouvons lundi 9 juillet 2007 à 8h30.

ATTENTION : Je ne connais pas encore le lieu exacte de la réunion. Il y a énormément d’adresses et d’entrées différentes au sein de la DGAS et ce n’est pas forcément au 14 av Duquesne que la réunion se déroulera. De plus, ils se doutent de quelque chose et croyez moi il se garde bien de me donner des pistes. C’est donc ce que je cherche attentivement pour ne pas se pointer au mauvais endroit. Dans tous les cas, l’heure restera celle ci puisque la réunion commence le matin (déjà une info) !!!! Soyez vigilents à toutes ces infos car je lis régulièrement des mauvaises infos sur l’anas et lesocial qui pourraient nuir à notre regroupement. Je fais au plus vite pour préciser le lieu exacte du point de RDV.

De plus la petition et le tract sont en cours de finalisation et seront distribués et en mis en ligne au plus vite.

Faire passer le message pour que tout le monde se retrouve lundi au meme endroit (qui je le rapelle n’est pas encore trouvé !!! )

Article ASH, ecrit par la redactrice internet

6 juillet 2007

 c’est déjà un début !!

La réforme du DEASS mise en cause dans les résultats 2007

Article ASH, ecrit par la redactrice internet espaceur
espaceur Des étudiants en colère, des formateurs interloqués, une DRASS qui reste prudente. A peine connus, les résultats de la première promotion francilienne à avoir passé les épreuves du diplôme d’Etat d’assistant de service social (DEASS), réformé en 2004, ne laissent pas indifférents les intéressés.
Avec un taux de réussite en 2007 de 73,3 % sur la région, contre 85,5 % en 2006, le différentiel s’élève à 95 diplômés en moins, sur un total de 670 candidats l’année dernière contre 634 en juin de cette année (moins 36), selon les chiffres officiels de la DRASS Ile-de-France. A noter d’ailleurs que sur les 634 candidats de 2007, 56 repassaient les épreuves selon l’ancienne version du diplôme, ayant échoué l’an dernier à la première des trois tentatives autorisées pour l’obtention de ce titre. La dernière session organisée selon les anciennes modalités aura donc lieu en 2008.
Les résultats de la première promotion réformée n’en paraissent pas moins « catastrophiques » aux yeux des étudiants en formation d’assistant de service social des différents centres de formation d’Ile-de-France, qui se sont constitués en collectif pour dénoncer, vendredi 6 juillet, les conditions de déroulement de cette session.
Pour mémoire, cet examen est constitué de quatre épreuves, pour autant de « domaines de compétences » (DC), la première concernant le dossier de pratique professionnelle (présentation orale), la deuxième le mémoire de recherche (soutenance), suivies de deux examens écrits, la note de synthèse et l’épreuve de politique sociale.
Après trois ans d’une formation qu’ils jugent un peu hasardeuse du fait de la publication « au compte-gouttes » des décrets d’application d’une réforme dont ils estiment « faire les frais », les étudiants du collectif incriminent aujourd’hui la suppression de la compensation des notes, qui permettait auparavant à un candidat ayant raté une épreuve malgré une bonne moyenne d’être repêché au vu de ses résultats globaux.

Découpage des compétences
 
Ce n’est plus possible dans la nouvelle formule du diplôme, où l’échec dans un DC est éliminatoire, sans possibilité d’une session de rattrapage qui n’est pas prévue non plus par les textes.
Le collectif d’étudiants a aussi souligné, auprès du site Internet des ASH, « le décalage entre le jugement des centres de formation et celui des jurys d’épreuves », en estimant que ces derniers n’avaient pas été suffisamment formés au nouveau référentiel du DEASS version 2007.
A cet égard, « il semble important de rappeler que tous nos documents présentés au DE ont été corrigés et validés par nos centres de formation avant présentation au jury final, d’où notre incompréhension de notes aussi catastrophiques », souligne notamment le collectif dans un communiqué.
De fait, les responsables et équipes pédagogiques des centres de formation d’Ile-de-France ont eux-mêmes reçu ces résultats avec une certaine perplexité, selon Marcel Jaeger, directeur général de l’IRTS Ile-de-France Montrouge/Neuilly-sur-Seine.
« On a le sentiment que, malgré les efforts de formation des jurys, il y a un certain décalage entre les professionnels en exercice qui en sont membres et ce à quoi les étudiants sont préparés dans les écoles », a-t-il en effet reconnu, auprès du site des ASH. Mais si responsabilité il y a, elle n’est pas imputable aux seuls jurys mais doit être partagée par les étudiants et les centres de formations eux-mêmes, a-t-il tenu à nuancer.
Sans sous-estimer pour autant les conséquences directes de la réforme, pour ce qui est du principe de non-compensation des notes, préjudiciable à de bons candidats malheureux dans une seule épreuve.
« On ne raisonne plus en termes de diplôme mais en termes de domaines de compétence indépendants les uns des autres », a ainsi regretté Marcel Jaeger, qui attribue cette évolution à l’introduction de la validation des acquis de l’expérience (VAE) qui a imposé ce découpage au DEASS.

Ouvrir des pistes de réflexion
 
Au vu des résultats 2007, « nous nous sommes rapprochés des autres centres franciliens du GNI [Groupement national des instituts régionaux du travail social] et des autres centres en France, par le biais de l’Aforts [l'Association française des organismes de formation et de recherche en travail social]« , a-t-il ajouté, « afin de vérifier la situation au niveau national et d’analyser ces résultats avant de prendre des décisions quelles qu’elles soient ».
Il faudra toutefois, sans doute, selon lui, « trouver des formes d’ajustement qui prennent en compte les effets de la réforme du diplôme », a-t-il conclu en précisant que des pistes de réflexion étaient ouvertes.
La même prudence est de mise à la direction régionale des affaires sanitaires et sociales (DRASS), où l’on précise qu’un certain nombre de candidats ont bien été repêchés, conformément à la procédure normale, après passage devant les jurys pléniers, réunis le 29 juin dernier.
Quant à l’organisation de l’examen, « des consignes avaient été données aux jurys pour être assez souples sur la forme que pouvaient prendre certaines épreuves », du fait de leur nouveauté, mais la plupart de leurs membres avaient en tout cas bien bénéficié de formations, sous différentes formes, sur les nouvelles modalités du diplôme réforme, nous a-t-on confirmé à la DRASS.
Un guide avait aussi été élaboré à leur intention, à partir des recommandations formulées, au niveau de la direction générale de l’action sociale, par le comité de suivi de la réforme.
Ce dernier se réunissant d’ailleurs, lundi 9 juillet, le collectif des étudiants a prévu de se mobiliser à cette occasion pour demander que soient réétudiés les cas litigieux d’étudiants recalés malgré une moyenne supérieure à 10, que soit organisée une session de rattrapage par DC et enfin que soit réintroduite une « note-école » dans l’attribution du DE.

 

DES Témoignages de jury …ça en dit long…

5 juillet 2007

Formatrice à l’école d’As de Tours, je suis révoltée des résultats de notre école
50% d’échec et sur le fonctionnement du jury plénier.
pas de régles claires  fixées dés le début
participation de 85 personnes au jury(on se serait cru à l’assemblée nationale!)
Vote à mains lévées, comptage approximatifs des voix
sur 170 étudiants, 70 étaient recalés et le jury plénier n’en a rattrapé que 8
Certains avaient 9,5 en dc1 et n’ont pas été rattrapé
D’autres avaient 15 et 17 en soutenance mémoire et 9 au dc1, pas rattrapés
C’est scandaleux et injuste, j’approuve tout ce que vous demandez et je suis
avec vous…

Demandes d’appréciation du jury (réponse de la DRASS)

5 juillet 2007
    Petites précisions fort utiles a priori :1- Les demandes de consultation des commentaires des membres du jury ne se
font pas sur place (à la DRASS) pour des raisons évidentes !

a) Respect de l'anonymat des membres du jury (il y a encore eu un cas
d'agression cette année). Ceci implique donc de masquer leurs noms.

b) Nous n'avons pas les moyens matériels (salle) et humains (je suis seul à
gérer ce diplôme) pour recevoir ces candidats.

2- Les demandes de consultation ne se feront donc que par courrier ou par
e-mail. J'y répondrai à partir du 16 juillet. J'ai une autre session
d'examen en cours.

3- Seuls les candidats ayant demandé par écrit, dans la limite de 2 mois
après promulgation des résultats, les commentaires des membres du jury,
seront "servis". Après ce délai (donc après le 2 septembre, cachet de la
poste faisant foi), je ne serai plus obligé de le faire (et je n'en aurais
d'ailleurs plus le temps).

4- Seuls les candidats AJOURNÉS pourront accéder à ces commentaires, ceci
afin préserver l'anonymat des décisions du jury plénier. A ce propos, je
rappelle que chaque membre du jury doit garder secrètes les décisions de ce
jury final. Tout manquement à ces règle pourrait entraîner des sanctions
pénales.

5- Vous ne trouverez que des attestations de réussite, l'imprimerie
nationale ne nous ayant pas encore livré les nouveaux diplômes. Toutefois,
je me fais fort de vous envoyer un nouveau mail dès que ceux-ci seront
prêts. Aux dernières nouvelles, nous pourrions être livrés vers la fin de la
semaine... Wait and see...

Bonne journée.

123